Des projets d’E-santé pour améliorer le bien-être des patients

Ces dernières années, de nombreux projets ont été développés dans le domaine de l’e-santé, analysant les besoins des patients pour tenter d’améliorer leur bien-être. Ils apportent souvent leur contribution au processus d’empowerment, impliquant bien souvent les patients dès les premiers stades de la conception de l’outil. Quelques exemples inspirants.

Le projet Story Table, développé par la Haute École d’Art Sint Lucas d’Anvers, propose des contes de fée interactifs pour les enfants hospitalisés. Un outil qui vise à lutter contre le stress, l’ennui et la solitude chez les enfants séjournant à l’hôpital, via tablettes éducatives.

Un autre projet, développé par la Haute Ecole Thomas More à Anvers et Malines, est axé sur la littéracie en santé et a pour objectif de simplifier la communication avec le patient, pour la rendre plus accessible à tous.

La Magic Voice Tablet développée par le CHU UCL Namur (site de Godinne), a été lancé dans l’institution en 2015. Il consiste en deux applications de synthèse vocale pour les laryngectomisés, afin de pouvoir recommuniquer directement après l’intervention.

De belles avancées technologiques qui contribuent à rendre nos soins de santé plus « Patient Friendly ».

Des projets d’e-santé soutenus par le gouvernement

Les applications mobiles de soins de santé se développent de plus en plus, et correspondent aux tendances actuelles qui contribuent à l’empowerment des patients, encourageant une implication dans leur propre prise en charge. Le SPF Santé a récemment lancé un appel à projet qui a mené à la sélection de 24 initiatives (sur 98 introduites). Ces projets doivent permettre au patient, à son entourage et à différents dispensateurs de soins de collecter, visualiser, partager et utiliser intelligemment et à long terme, des informations relatives à la santé et au bien-être. Une initiative qui s’intègre directement au plan national E-Santé. Les projets sélectionnés bénéficieront d’un financement et leur développement sera suivi par divers acteurs durant 6 mois : mutualités, hôpitaux, services de soins à domicile, cercles de médecine générale, etc. Les projets concernent divers domaines : affections neurovasculaires et cardiovasculaires, soins diabétiques, douleurs chroniques, santé mentale,oncologie, apnée du sommeil, BPCO,…

Des outils modernes qui témoignent de l’évolution de la prise en charge du patient.

Pour plus d’infos sur ces projets sur le site de l’INAMI.

DPI consultable par le patient : un pas de plus vers l’empowerment

Récemment, l’UZ Leuven annonçait que ses patients pouvaient désormais consulter en ligne leur dossier patient informatisé (DPI) via l’application mobile. En facilitant l’accès aux rapports d’examens, de consultations, d’hospitalisations, ou encore aux résultats de laboratoire, la Belgique emboîte progressivement le pas des pays voisins. Le CHU de Liège s’est montré pionnier en la matière fin 2016, en permettant de consulter leur DPI via smartphone. Un processus qui permet d’impliquer davantage les patients dans le processus de soins, de mieux les informer et de faciliter la communication des données médicales entre les patients et l’hôpital. L’application est gratuite et la procédure est simplifiée pour être accessible à tous. Un outil pertinent pour optimiser la prise en charge de demain.

Découvrez le reportage réalisé par la télévision locale RTC au CHU de Liège en septembre 2016.

 

https://www.rtc.be/video/info/sante/dossier-medical-consultable-sur-votre-smartphone-via-une-application-_1492477_325.html

 

 

 

Education thérapeutique : une vidéo pour expliquer la démarche

Nous avons déjà évoqué l’éducation thérapeutique à plusieurs reprises sur ce blog, notamment via des vidéos explicatives et outils web. L’occasion de vous soumettre un support élaboré par l’organisme français Edusanté, qui revient sur les principes de base de cette notion. Une vidéo qui permet d’expliquer clairement le processus aux patients, et les rassurer quant aux objectifs d’une telle démarche.

Image de prévisualisation YouTube

Nous reviendrons ultérieurement sur d’autres exemples d’outils destinés à être utilisés dans un processus d’éducation thérapeutique.