Un support didactique pour expliquer les soins

Adopter une approche orientée patient consiste notamment à transmettre une information médicale compréhensible pour la personne soignée. Pour rendre cette information accessible et expliquer la maladie dans des termes compris par le plus grand nombre, l’application et le site Santé BD proposent des fiches didactiques pour comprendre le déroulement des soins, via un moteur de recherche permettant de sélectionner le type de consultation et les spécificités du patient.

Illu_SantéBD

Ces fiches sont destinées à un public diversifié : des enfants, des personnes qui ne parlent pas la langue du médecin ou qui présentent des déficiences, mais aussi les professionnels de santé qui souhaitent trouver le langage adapté pour mieux informer le patient et améliorer la qualité des soins. Pour découvrir les outils développés par Santé BD : http://www.santebd.org

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

Adapter les soins aux personnes à faible littératie en santé

Une étude menée aux Pays Bas a tenté de cerner les compétences et mesures nécessaires pour permettre aux établissements de soins de santé de mieux tenir compte des patients à faible niveau de littératie en santé.

Un recensement des outils méthodologique a été mené, ainsi que des entretiens avec des personnes actives dans le domaine. L’étude a permis d’établir un état des lieux et d’identifier 10 pistes d’amélioration possibles, comprenant notamment une plus grande implication de l’organisation dans son ensemble, une étude des besoins de la population concernée et le développement d’une communication simple et claire, à développer en impliquant directement le groupe cible concerné.

Retrouvé la synthèse rédigée dans le cadre de notre veille scientifique : Veille scientifique – littératie en santé

Analphabétisme et inégalités de santé

C’est en prenant conscience des difficultés ressenties par certains de ses patients moins lettrés que le Docteur Gilles Henrard, médecin généraliste, a décidé de mener un travail en collaboration avec l’association Lire et Ecrire. Dans le domaine de la santé, le niveau d’alphabétisation influence la capacité d’un individu à obtenir, interpréter et comprendre des informations et services, afin de pouvoir ainsi faire des choix éclairés. Un tableau, élaboré dans le cadre de cette étude, fait référence aux tâches directement associées au niveau d’alphabétisation des personnes : ces données démontrent l’ampleur de l’exclusion sociale qui peut en découler. Le Dr Henrard a sollicité l’avis des patients concernés par cette situation et a fait état de leurs recommandations adressées aux médecins. Il a ainsi résumé six conseils simples pour améliorer la communication du généraliste avec le patient, et particulièrement avec les patients analphabètes :

  • ralentir ;
  • éviter le jargon médical ;
  • montrer ou dessiner des illustrations ;
  • limiter le nombre d’informations données à chaque contact et répéter les informations ;
  • faire répéter ce qui a été dit et demander au patient de refaire les gestes décrits pour confirmer sa compréhension ;
  • être empathique et encourager le patient à participer à ses soins.

Des recommandations qui s’appliquent bien sûr à toute prestation de soin, pour pallier au phénomène des inégalités de santé.

Source : Fédération des maisons médicales (Gilles Henrard, Octobre 2009) – retrouvez ici l’article complet