La Maison Mieux-Etre (GHdC), nouvelle maison de ressourcement des patients atteints d’un cancer à Charleroi

Après vous avoir présenté le projet La Vie-Là comme maison de ressourcement attachée à la Clinique St-Pierre à Ottignies, le Grand Hôpital de Charleroi a ouvert un projet similaire depuis octobre 2016 pour ses patients atteints d’un cancer.

Comme elle se présente elle-même, La Maison Mieux-Être, « c’est avant tout une parenthèse, un lieu de transition entre l’hôpital et votre vie quotidienne. Le but : donner aux patients atteints d’un cancer les ressources nécessaires pour mieux vivre et traverser le cancer. »

Elle y offre une médecine qui vise une prise en charge du patient dans sa globalité, incluant tous les aspects de sa vie, et reposant sur 4 piliers fondamentaux :

  • Energie et vitalité
  • Nutrition et prévention
  • Emotions et mental
  • Corps et esthétique

Pour découvrir ce beau projet, nous vous invitons à visiter leur site web très bien développé et abondamment illustré via le lien : http://maisonmieuxetre.be/

Des projets d’e-santé soutenus par le gouvernement

Les applications mobiles de soins de santé se développent de plus en plus, et correspondent aux tendances actuelles qui contribuent à l’empowerment des patients, encourageant une implication dans leur propre prise en charge. Le SPF Santé a récemment lancé un appel à projet qui a mené à la sélection de 24 initiatives (sur 98 introduites). Ces projets doivent permettre au patient, à son entourage et à différents dispensateurs de soins de collecter, visualiser, partager et utiliser intelligemment et à long terme, des informations relatives à la santé et au bien-être. Une initiative qui s’intègre directement au plan national E-Santé. Les projets sélectionnés bénéficieront d’un financement et leur développement sera suivi par divers acteurs durant 6 mois : mutualités, hôpitaux, services de soins à domicile, cercles de médecine générale, etc. Les projets concernent divers domaines : affections neurovasculaires et cardiovasculaires, soins diabétiques, douleurs chroniques, santé mentale,oncologie, apnée du sommeil, BPCO,…

Des outils modernes qui témoignent de l’évolution de la prise en charge du patient.

Pour plus d’infos sur ces projets sur le site de l’INAMI.

Des hôtels hospitaliers pour optimiser l’occupation des lits

Accueillir les patients à l’hôtel pour économiser des lits : l’idée fait son chemin et le concept est déjà bien déployé aux Etats-Unis, en Angleterre et en Allemagne. Situés à proximité des établissements, ces hôtels d’un nouveau genre sont adaptés pour accueillir les patients à un tarif nettement moins cher que la chambre hospitalière. Ils peuvent ainsi bénéficier d’un confort d’hébergement à côté de l’institution de soins et accéder aux consultations en toute autonomie.

Exemples parisien et berlinois en images.


Santé : la France développe les hôtels hospitaliers

 

L’hôpital Imelda récompensé par l’accréditation NIAZ-Qmentum

L’hôpital Imelda, situé à Bonheiden, vient d’obtenir le label de qualité international NIAZ-Qmentum. Cette accréditation atteste de la qualité et de la sécurité des soins, ainsi que d’une culture de travail orientée vers l’amélioration continue.

shutterstock_304058642Le NIAZ (Instituut voor Accreditatie in de Zorg) agrée uniquement les établissements de soins en Hollande et en Flandre. L’audit mené à Imelda a évalué près de 2000 critères, dont l’identification correcte des patients, la sécurité en termes de politique du médicament, l’hygiène hospitalière et la prévention des infections, le fonctionnement des urgences et de l’imagerie médicale, etc. L’hôpital avait débuté son parcours d’accréditation en 2012. L’ensemble des collaborateurs ont été impliqués dans le processus.

Nous avions évoqué cette thématique dans un article précédent, détaillant l’accréditation de l’hôpital le plus gentil des Pays-Bas.

Retrouvez également la synthèse de notre atelier thématique ASPE, organisé en 2014 : utilisation des outils ASPE  pour l’accréditation.

Un premier hôpital wallon reçoit l’accréditation ACI

En décembre 2016, le Centre Hospitalier de Mouscron a été le premier hôpital général wallon à se voir décerner le niveau Or de l’Accréditation Canada International (ACI). L’ACI est reconnue internationalement pour aider les établissements de santé à améliorer leur performance dans une perspective de satisfaction des patients, et oriente les initiatives de qualité et de sécurité. Cet organisme indépendant accrédite les institutions de soins de santé au Canada et dans le monde entier depuis plus de 55 ans.

L’hôpital est évalué par période de 3 ans et l’ACI propose trois niveaux d’accréditation (Or, Platine et Diamant). Les normes et critères sont catégorisés en prévention, gouvernance, gestion des risques, amélioration de la qualité, de la sécurité des patients, etc.

shutterstock_379471555L’institution avait introduit la demande d’accréditation auprès de l’ACI en janvier 2015.  Dès juin 2015, elle a procédé à une ‘GAP analysis’ (analyse des écarts) et à une auto-évaluation sur base des référentiels proposés afin d’évaluer la situation initiale de l’institution. La première visite simulée s’est déroulée en mars 2016 et la visite d’accréditation a eu lieu en novembre 2016 : 5 experts ont évalué le niveau de qualité et de sécurité de l’institution hospitalière.

Pour obtenir cette première accréditation, le CHM a travaillé sur 20 référentiels qui reprenaient plus de 2000 critères.  L’accréditation Or a été octroyée pour une durée de 3 ans (2016-2019).

Pour obtenir des informations supplémentaires sur l’accréditation canadienne : voir le site de l’ACI

Retrouvez la synthèse de notre atelier thématique ASPE sur l’accréditation, organisé en 2014.

La déco, quel effet !

Alors que le moral peut-être au plus bas au moment d’une hospitalisation, la décoration des espaces d’accueil et de soin peut influencer favorablement l’état du patient et l’aider à faire face à la maladie. Voici quelques exemples inspirants.

A Londres, un collectif d’artiste a été sollicité pour redécorer l’hôpital pour enfants London Royal. Un vent de fraîcheur et une touche de folie qui ne laissera pas indifférent. Une initiative qui tend à rappeler la visite du mois dernier au service de pédiatrie du CHWAPI.

deco_pediatrie

Retrouvez ici d’autres illustrations de cette initiative.

Autre projet, de saison cette fois : les fêtes de Noël inspirent le monde médical, qui conceptualise les traditionnelles guirlandes, sapins et boules de Noël.  Il y a du joli, de l’astucieux, de l’humoristique et du…déroutant !

deco_medecins

Retrouvez l’article complet et d’autres illustrations.

L’UZ Brussel propose un nouveau centre d’infos pour le patient

Pour optimiser le soutien aux patients et aux visiteurs, l’UZ Brussel propose aujourd’hui un centre d’information complémentaire aux guichets existants, où l’accueil est assuré par des bénévoles. Baptisé « info@UZ », l’espace est aménagé dans le hall principal et chacun peut y retrouver toutes les informations utiles concernant les services et consultations. Deux ordinateurs permettent aux patients de rechercher et imprimer les informations relatives aux soins à partir du « portail patients » – avec un accompagnement si nécessaire.  Sur demande, les patients peuvent également disposer d’une démonstration pour l’utilisation du portail.  L’espace centralise également les divers supports d’informations disponible, tous les folders et brochures proposés par l’UZ Brussel.
Avec cette initiative, l’UZ Brussel a pour objectif de mieux informer les patients pour les encourager à devenir acteurs de leur processus de soins. L’accompagnement proposé est aussi une réponse au ‘fossé numérique’ : tout le monde n’a pas accès à internet et certains éprouvent encore des difficultés à l’utiliser. Les réactions des patients au nouveau centre d’information ‘info@UZ’ seront évaluées en permanence pour que l’initiative puisse évoluer avec les attentes des patients et des visiteurs.

D’autre part, l’UZ Brussel organise aussi plusieurs fois par an une séance « prise de parole » du patient, où chacun peut exprimer son feedback p/r aux services de l’hôpital, dans un souci d’amélioration c
ontinue.

Plus d’infos sur le site de l’UZ Brussel.

shutterstock_430289563

Une formation à la bientraitance

Créer du lien entre le soignant et le soigné, apprendre les gestes appropriés pour les patients les plus vulnérables, être à l’écoute des besoins de celui qui ne peut pas s’exprimer… voilà quelques objectifs de la formation à la bientraitance. Parfois difficile à appliquer compte tenu des conditions de travail des soignants, la bientraitance soulève la question de la dignité de la personne fragilisée. Démonstration en images.